Les réseaux qui sont en cours de construction

Suite à l’aménagement de l’une des plus belles pièces de la maison pour construire le réseau. Oui j’apprécie les belles charpentes. Même si cette dernière comporte une contrainte que je n’ai pas souhaité modifié préférant m’en servir le plus intelligemment possible à savoir une poutre en plein milieu du passage à 4m du fond de la pièce.

J’ai fait le choix de construire 2 réseaux totalement indépendant l’un de l’autre sur 2 thèmes totalement différent.

J’ai donc tout d’abord défini le premier plan de réseau qui a pour contrainte de réutiliser les modules du PK309 et l’approche de Paris-Bastille que vous connaissez pour les avoir vu sur ce site et peut être ailleurs. Je voulais pour ce réseau pouvoir faire circuler mes nombreux trains français et ayant un faible pour la région midi et ses vielles locomotives, j’ai fait le choix de placer le thème du réseau dans cette zone géographique sans forcément reproduire un site particulier.

Le concept du réseau est un double ovale avec quelques voies de garages + les 2 modules intégré dans ce double ovale. Le projet est d’automatiser ce réseau avec l’aide de l’informatique et du digital pour permettre une exploitation automatique avec plusieurs trains en circulation en simultané. Je me suis offert le luxe d’installer une 3e voie pour permettre quelques manoeuvres de train.

Schéma de concept du réseau sur le thème du midi. Surface alloué environ 4x4m

Aujourd’hui ce réseau a été commencé mais devant modifier significativement le module de l’approche de Paris Bastile, j’ai arrété la pose de la voie pour me concentrer sur l’autre réseau que je vais maintenant vous présenté.

Le réseau sur le thème américain. Je suis tombé dans ce thème d’intérêt pour plusieurs raisons, d’une part suite à plusieurs voyages dans ce pays j’ai eu envie d’avoir quelques souvenir miniature de leur trains, pour enfin découvrir avec intérêt que l’exploitation d’un réseau avec ces matériels est quelque chose qui m’attire beaucoup. Mon objectif me rapprocher d’un jeu de société en reproduisant le fonctionnement d’une compagnie de chemin de fer. J’ai choisi comme thème pour se réseau le nord Ouest des USA dans la zone des montagnes Rocheuses d’évoquer un bout de la ligne entre Seattle et Chicago proche de la frontière avec le Canada.

La surface alloué à ce réseau est de 6x4m la forme du réseau est un ovale simple pour permettre la circulation des trains, un pont basculant facilite l’accès au réseau, il se développe sur 2 niveaux avec des pentes. La conception du plan m’a pris énormément de temps compte tenu de mes souhaits d’optimiser au maximum le potentiel d’exploitation tout en prenant en compte mes contraintes de place, et de souhait.

J’ai par exemple porté un grand soin à implanter stratégiquement les coulisses ainsi que les différentes industrie qui vont générer le trafic sur le réseau. A terme ce réseau aura pour but de circuler un certain nombre de fois par an avec différents opérateurs pour lui donner vie. Actuellement l’état d’avancement de ce réseau est à la fin de la pose de la voie et au câblage électrique. Ce réseau est également une plateforme de test pour tester différentes techniques de construction. Par exemple pour certaines parties j’ai utilisé comme base du polystyrène extrudé à la place du bois. J’aurai l’occasion de revenir sur ces choix.

Lorsque je vous parlerai plus en détail de la construction de chaque réseau.

Place au plan de principes de ce réseau découpé en plusieurs images pour des problèmes de mise en pages :

Plan global
Plan de la coulisse principale visible, qui sera le point de cassure pour l’exploitation de l’ovale en situation multi-opérateur
Cette zone se situe sous le réseau Européen en grande partie construite dans des Etagères IVAR de chez Ikea
Zone du port
Zone de montagne avec beaucoup de relief et peu de voies
Ville de montagne qui est connecté au Canada via un Ferry

La suite au prochain épisode avec le début des explications sur la construction.

Les possibilités de l’informatisation du réseau

Certains d’entre vous connaissent peut-être Renaud Yver.
C’est un modéliste de talent qui a publié il y a quelques temps (3ans pour être exact mais je l’avais loupé à l’époque) une vidéo résumant bien les différentes étapes nécessaire à l’informatisation du réseau, ainsi que les possibilités qui sont offerte par ce dernier une fois l’ensemble terminé.

Le logiciel utilisé, Train Controler (qui bénéficie d’une traduction française bénévole) est disponible pour la modique somme de 400 à 600€ suivant la version pour les utilisateurs de Windows uniquement. La version d’entrée de gamme est trop limité malgré sont prix de 200€.

L’intérêt de cette vidéo est de montrer au plus grand nombre les étapes nécessaire pour informatiser le réseau.

Ces dernières sont à la porté de tout un chacun qui se donne le temps et qui a envie d’apprendre.

Le résultat montré dans cette vidéo est quelque chose qui ne peut s’obtenir que avec de longue heures de programmation et de test du logiciel une fois le réseau construit.

Il est par exemple nécessaire de programmer finement chaque locomotive dans le logiciel. Ce qui prend facilement 1h par locomotive.


Maintenant vous avez les éléments en mains pour prendre la décision de ce que vous souhaiter faire avant de vous lancer, car si ce qu’il montre vous fait peur et vous semble insurmontable, il vaut parfois mieux s’abstenir que d’aller à la catastrophe.

La conséquence est qu’il vous sera potentiellement nécessaire de revoir à la baisse vos ambitions.

C’est à vous de bien réfléchir où vous voulez vous rendre avec votre réseau et surtout y trouver du plaisir tant dans la construction que surtout dans son utilisation ou le jeu qu’il vous permettra une fois abouti et c’est cela le plus important.

Comment limiter le bruit de roulement des trains

Alain, m’a questionné, au sujet d’une manière de limiter le bruit de roulement de ses trains qu’il trouvait « fort » et « métallique » après avoir ballasté mon plan de roulement en liège.

Il avait prévu de me faire un retour de sur ces recherches suites aux quelques pistes que j’avais pu lui fournir, à savoir que le bruit pouvait venir de l’utilisation de la colle à bois.

Après recherche sur le net et essais, il s’avère que la colle à bois (il a utilisé de la colle Sader Rapide mais le problème est le même avec d’autres marques) crée un collage trop rigide qui transmet les bruits de roulement au plateau et « court-circuite » l’effet amortisseur du liège.

La problématique semble d’ailleurs bien connu.

Alain a trouvé chez un revendeur français : Maketis des colles qui restent flexibles comme Anita Decor ou Unique Scenery Minitec.

Il a ensuite poursuivi mon ballastage en le réalisant de la manière suivante : 

  • Semelle isophonique 6 mm Unique Scenery (réf. 58-6330-00) + Colle flexible Voie et Universelle (réf. 59-0022-00) – www.scenery-shop.com (site hollandais)
  • Pose voie flexible Peco à plots (il est en 3 rails) avec pointes provisoires
  • Ballastage avec ballast Minitech Pierre Rhyolit (réf. 51-9021-04) + colle flexible (réf. 59-0332-00).

Le résultat est impeccable et le bruit sans commune mesure avec la portion collée précédemment, presque aussi silencieux que lorsque j’avais posé la voie sur liège non ballastée non collée.

Les produits ne sont pas gratuits mais ça passe parce que je n’ai pas un grand réseau.

Alain, pense tout vient de la colle et qu’il aurait obtenu le même résultat avec une semelle liège et un autre ballast. 

Pour info, sur les portions cachées, il utilise du liège en rouleau disponible en magasin de bricolage 4 mm, voie pointée tous les 10-20 cm non collée non ballastée. Le liège est collé à bois. Pas de bruit, pas cher.

En espérant que l’expérience de Alain puisse servir à ceux qui souhaitent réduire le bruit de leur train.

Les raisons de mon silence

Bonjour à tous, après quelques temps de mise en veille de ce site ce dernier va enfin reprendre plus de vie. J’espère réussir à tenir un rythme a minima d’une nouvelle publication par mois.

Beaucoup de chose ont évolué d’un point de vue personnel avec notamment un changement de lieu d’habitation et donc beaucoup de travaux en particulier pour aménager la pièce qui va maintenant pourvoir accueillir des activités modélistes.

Quelques photos des travaux réalisé pour passer d’une pièce vide à quelques chose de fini.

L’état initial de la pièce

Pendant les travaux
La pièce en cours de début d’aménagement ferroviaire

La prochaine fois, je vais commencer à parler des réseaux qui vont être construit, puis des plans bref progressivement de toutes les étapes qui permettent à un réseau de prendre vie.

Prenez soin de vous en ses temps compliqué

Câblage d’un cœur d’aiguillage polarisé

Vous ne savez pas comment câbler correctement un aiguillage avec un coeur alimenté ?

Aujourd’hui nous allons voir quelles sont les solutions qui s’offrent à nous pour en finir une fois pour toute avec cet épineux problème.

Pourquoi utiliser un cœur alimenté pour un aiguillage ?

Tout simplement pour ne pas avoir de lacune électrique au niveau de la zone de croisement entre les deux voies. Cette lacune est la cause de nombreux plantage de locomotives en particulier lors de circulation à basse vitesse sur un aiguillage.
Surtout en digital où la prise de courant est encore plus sensible surtout si vous avez des locomotives sonorisés.

Deux méthodes sont disponible pour réaliser cet épineux câblage.

Première méthode : la méthode classique commande du cœur avec le moteur d’aiguillage

Pour réaliser l’ensemble il vous faudra un moteur d’aiguillage avec un contact disponible. Ce contact alimentera le cœur de l’aiguillage à la bonne polarité en fonction de la position de ce dernier.

Pour réaliser ce câblage il réaliser les étapes suivantes :

-Souder un fil au niveau du cœur de l’aiguillage.

– Isoler les deux rails à la limite de l’aiguillage partant du cœur.

– Souder un fil sur chaque rail pour réalimenter le cœur ou récupérer l’alimentation sur le bus d’alimentation du réseau.

– Réaliser le branchement sur l’inverseur (attention au sens sinon c’est le court-circuit assuré !!!! )

Voir le schéma suivant pour les opérations à réaliser.

Le cour est isolé et réalimenté en fonction de la position de l’aiguillage

Le plus Espace Train Miniature :

Entre les lames et le cœur couper chaque rail proprement avec une disqueuse.

Réalimenter les tronçons de rail avec les rails adjacents. Il est possible de réaliser cela par le dessous du rail pour avoir quelque chose d’invisible. Il faut juste penser à le faire avant de poser la voie.

Cette solution améliore grandement l’alimentation générale de l’aiguillage dans le temps.Inconvénients de cette solution :

  • Impose de motoriser l’aiguillage
  • Complexifie un petit peu le câblage du moteur et impose certains choix de motorisation pour avoir le contact
Câblage d’un cœur avec reprise d’alimentation pour les lames

Seconde méthode : Un module électronique pour simplifier tout cela

Pour réaliser l’ensemble il vous faudra un module électronique de type HexJuicer (pour 6 aiguillages), DualJuicer (pour deux aiguillages), MonoFrogJuicer (pour un aiguillage) ou équivalent disponible par exemple chez Tams Depot Valley ou chez Boutique Train sur commande. L’objectif de ce module est d’alimenter entre 1 et 6 cœurs d’aiguillages à partir du bus d’alimentation DCC digitale. Ce module fonctionne uniquement en alimentation DCC digitale !!!

Son principe est de détecter et de traiter le cours circuit au moment du franchissement de la roue avant que la centrale ne détecte le court-circuit permettant ainsi au train de passer sans s’arrêter.
Aujourd’hui nous appliquons ce module pour un simple aiguillage mais il est aussi possible de l’utiliser sur un croisement fixe, une boucle de retournement (prix de reviens moins intéressant qu’un simple module de boucle de retournement type LK 200 Lenz par exemple)… Bref c’est le module couteau suisse de la gestion de court-circuit en digital !

Pour réaliser ce câblage il réaliser les étapes suivantes :

-Souder un fil au niveau du coeur de l’aiguillage.

– Isoler les deux rails à la limite de l’aiguillage partant du cœur.

– Connecter le bus d”alimentation de la voie digitale (JK chez Lenz) au module si ce n’est pas déjà fait

– Connecter le fil en provenance du cœur sur une des entrées du module.

Voir le schéma suivant pour les opérations à réaliser.

Câblage d''un coeur avec un module électronique
Câblage d’un cœur avec un module électronique

Le plus Espace Train Miniature :

Entre les lames et le cœur couper chaque rail proprement avec une disqueuse.

Réalimenter les tronçons de rail avec les rails adjacents. Il est possible de réaliser cela par le dessous du rail pour avoir quelque chose d’invisible. A faire avant de poser la voie.

Cette solution améliore grandement l’alimentation générale de l’aiguillage dans le temps.

Avantages :

  • Possibilité de gérer la polarité sur un aiguillage non motorisé ou sur un croisement
  • Câblage simplifié à 1 seul fil et pas de partie mobile mécanique
  • Compatible avec n’importe quel moteur d’aiguillages

Inconvénients de cette solution :

  • Impose d’avoir un module électronique
  • Fonctionne uniquement en DCC (ce problème n’existe pas en 3 rails)
  • Incompatible avec une exploitation en analogique
Câblage d’un cœur avec reprise d’alimentation pour les lames

Pour aller plus loin télécharger la fiche action et les manuels du Hexfrogjuicer et Monofrogjuicer de Tams Valley Depot traduit en Français par mes soins

Package information concernant l’alimentation des coeurs d’aiguillages

Bichou Yard un secteur de manoeuvre

Olivier Jeanneret un lecteur suisse du site m’a fait découvrir son micro-réseau.
Ce micro-module reprend tout à fait les principes véhiculés par Carl Arendt.
Il s’agit d’un réseau basé sur le plan de réseau dénommé Inglenooks. Un jeu de puzzle ferroviaire d’aiguillage et de manœuvre.

Ce type de réseau est très populaire au Royaume-Uni.

Les dimensions de son réseau sont 100x22cm en Ho. L’astuce de ce réseau est la présence de deux ponts secteurs pour gagner de la place et de la flexibilité dans les manœuvres.

Olivier a principalement utilisé des images en provenance d’internet pour réaliser son décor et créer sa vision du monde moderne.

Vue d’ensemble du réseau

Quelques photos montrant différentes étapes de la construction du réseau, mais aussi des détails :

Les arbres masquent l’accès à la coulisse
Ambiance nocturne
Ambiance vapeur

Il y a beaucoup d”astuces sur ce réseau, par exemple sur la coulisse, qui ajoute de nombreuses possibilités d’exploitation, qui est très simple dans sa réalisation, mais dont le fonctionnement est efficace avant tout.

Vue de la coulisse depuis son extrémité

Mais aussi la double implantation des ponts secteurs qui économise beaucoup de place :

Vous pouvez en savoir plus sur le réseau d’Olivier en vous rendant sur le site de son réseau.

Choisissez votre voie HO pour prendre un bon départ

Vous êtes perdu devant autant de type de voie différent ?

Vous avez besoin d’aide pour faire un choix.

Nous allons tout de suite, choisir la bonne voie pour prendre un bon départ dans la construction de votre réseau.

Aujourd’hui, il sera question de la voie HO.

Le code de la voie c’est quoi ?

Le code d’une voie est le terme utilisé pour définir la hauteur du rail qui sera utilisé dans la voie.

Les principaux codes utilisés en Europe par les fabriquant industriel pour le HO sont :

  • Le code 100 : hauteur du rail de 2,5mm : hauteur historique sur laquelle l’ensemble du matériel roulant fonctionne.
  • Le code 83 : hauteur du rail de 2,1mm : à réserver au matériel roulant moderne (à partir de 1990)
  • Le code 75 : hauteur du rail de 1,9mm : à réserver au matériel roulant moderne ( à partir de 1990)

Si vous avez du vieux matériel, il est conseillé de rester sur du code 100. Bien que ce dernier soit un peu plus gros et moins esthétique la qualité de roulement sera garantie pour l’ensemble du matériel roulant.

Il est par contre plus aisé de faire circuler du matériel ancien sur du code 75 que sur du code 83 pour des raisons assez mystérieuses.

Sur sur marché nous trouvons les fabricants suivant :

Roco :

La voie Roco est assez typé germanique. C’est donc un petit défaut pour les modélistes français. La voie est de très bonne facture. Les moteurs d’aiguillages de la marque sont visible car sur les côtés de l’aiguillage. Il est possible d’utiliser d”autres moteurs.

  • Voie Geoline code 83 : voie avec ballast plastique rigide distribué avec les coffrets de départ
  • Voie Roco line code 83
  • Voie Roco 2,5mm (code 100)
  • Voie Roco line avec ballast souple code 83 (disponible uniquement d’occasion)
  • Voie HOe : traverse bois.

Peco :

Il s’agit du leader sur ce marché avec un très large choix de voie et d’aiguillages. C’est le choix par excellence pour faire votre réseau.

  • Voie code 100 : traverse bois et béton monobloc
  • Voie code 75 : traverse bois, béton monobloc et acier
  • Voie code 83 (type US) : traverse bois et béton monobloc
  • Voie HOe : traverse bois
  • Voie HOm : traverse bois

Peco produit de nombreuse variante de voie permettant de pratiquer de l’échelle N jusqu’au II

Piko :

Il s’agit d’une voie sans ballast à traverse bois en code 83

Il s’agit d’une voie rencontré dans les coffrets de départ de la marque, elle a de bonne qualités mais n’est pas plus économique que la voie Peco.

Fleischmann :

La voie est ici encore de type Germanique. La voie modèle n’est plus produite suite au rachat de la marque par Roco. Les aiguillages sont assez fragile dans le temps.

  • Voie Modèle : code 100 encore disponible d’occasion
  • Voie Profi : code 100 avec ballast fin toujours produite : la plus belle voie avec ballast intégré du marché mais aussi la plus chère

Marklin/Trix :

Cette voie est principalement réservé aux personnes avec du matériel 3 rails. La voie Trix équivalente à la voie C mais sans le 3 rails est avec ballast.

  • Marklin C : voie avec ballast version 3 rails
  • Marklin K : voie sans ballast version 3 rails
  • Marklin M : voie Métal disponible uniquement d’occasion version 3 rails
  • Voie Trix : équivalent à la voie C mais en version 2 rails

Tillig :

Voie HOe, HOm et en code 83 de type germanique

La voie Tillig est de très bonne facture et très utile pour ceux qui veulent des configurations assez inédite notamment pour intégrer de la voie HOe/HOm dans de la voie HO normale.

Bemo :

Fabrique uniquement de la voie pour le HOm

Cette voie est très chère même si elle est très jolie.

Maintenant nous avons tous les éléments pour choisir la voie à utiliser.

Si vous n’avez encore aucuns éléments de voies ne réfléchissez plus foncer chez Peco vous aurez le meilleurs rapport qualité/prix du marché.

J’utilise cette marque de voie depuis des années et tout se passe à merveille avec.

 Autrement : il vous faudra essayer de coller au mieux à votre voie existante si vous souhaiter la conserver.

Par ordre de préférence les voies à utiliser sont :

 

  • Peco
  • Roco/Tillig
  • Piko

Et le code de la voie dans tout cela ?

Si vous n’avez aucun matériel trop ancien datant des années 70-80 ou plus ancien, vous pouvez passez sans risque sur du code 75 ou 83. Plus la voie est finie plus cette dernière est esthétique.

Si vous avez un doute acheter un coupon de rail et un aiguillage pour réaliser le test.

A noter :

Il est possible de réaliser des transitions entre les différents code de voie. Il existe de systèmes spécifiques pour faire cela.

Peco propose un kit d’éclisses pour passer du code 75 vers du code 100 ou 83.

Roco propose des éclisses pour passer du code 100 vers du code 83.

Réaliser un canal, l’exemple du PK 309

Je vous propose de revenir aujourd’hui sur l”un des éléments de décor constituant le module PK309.

Il s’agit du canal qui est enjambé par la voie ferré.
La réalisation de ce canal est une première pour moi. Je vais décrire mon expérience.

Pour commencer, le matériel nécessaire :
– de la résine realistic water de woodland scenic
– du carton de calendrier
– du balsa
– de la peinture : gris, rouille et vert vase ( j’ai utilisé la couleur uniforme russe de la gamme model color)

Les étapes de réalisation :

La zone qui recevra le canal

Essai avec la péniche

Commencer par préparer un support lisse. Ensuite découper des morceaux de cartons. Pour représenter les palplanches en métal.

Du carton de calendrier pour réaliser la base des palplanches

Découper dans du balsa des sections de 1cm de long par la hauteur du carton. Sur chaque section il faut réaliser des angles en biais pour simuler la liaison des sections de palplanches entre elles.

Les jonctions de palplanches en balsa, les angles sont cassés pour les jonctions de palplanches

Installer avec régularité les éléments en bois.

Mise en place des jonctions de palplanches

Mise en place des palplanches

Peindre les bords du canal en gris. Puis ajouter de la rouille et les traces d’écume dans les angles.

Peinture du fond du canal et des palplanches

Ensuite peindre le support de la résine avec la couleur souhaité j’ai choisi pour ma part un vert vase sombre.

Le canal est prêt à recevoir la résine

Une fois sec préparer des barrières temporaires en extrémité des zones où se déroule la coulée de résine. Les barrières sont à fixer bien solidement avec des serres joints pour éviter toute fuite de la résine. Celle-ci, comme tout liquide s’incruste partout.

Barrage pour préparer la coulée de résine

Une fois cela fait vous pouvez couler la résine. Pour ma part j’ai réalisé deux couches de 1mm avec un séchage entre chaque de 24h sans poussière.

Le canal prêt à recevoir sa péniche

Vue d’ensemble avant mise en place de la péniche

La péniche est en place

Voila ce n’est pas plus compliqué que cela.

Comment réaliser un fond de décor

Le fond de décor d’un réseau un sujet complexe. Certains n’osent pas en installer un de peur de ne pas savoir comment le décorer.

Je pense que la présence d’un fond de décor est quelque chose d’indispensable en modélisme.

Avec l’éclairage il s’agit d’un élément essentiel pour faire passer votre réseau dans une autre dimension.

La présence d’un fond de décors permet de délimiter votre réseau est lui donne un attrait supplémentaire.

Ok mais je met quoi sur le fond de mon décor ?

Certains utilisent des images imprimé c’est une solution mais qui peut être fastidieuse mais les progrès de l’informatique vont dans le sens de vous simplifier la vie sur le sujet.

Le strict minimum est d’appliquer une couche de peinture bleu. Ensuite à partir de cette couche de base il est nécessaire de voir et de travailler comme sur un tableau représentant un paysage.

Oui mais tout le monde n’est pas peintre. C’est là où Mike Danneman intervient.

Cet artiste et modéliste américain a publié un ouvrage qui peut vous apporter la solution. “Painting Backdrops for your model railroad” en français “la peinture des fonds de décors pour votre réseau de train miniature” est justement là pour vous aider.

C’est un livre didactique très fortement illustré avec 200 photos pour seulement 80 pages !

Il commence par expliquer un peu de théorie et les techniques essentielles pour vous convaincre d’installer un fond de décor, ensuite comment le construire et le matériel indispensable pour peindre ce dernier.

Puis il passe en revue cinq exemples de fond de décors différent les exemples sont d’inspiration américaine allant des montages de l’est au désert en passant par le thème urbain.

Ces exemples sont universel et reproductible pour n’importe quel modéliste quelque soit le thème de son réseau.

Un Chapitre entier est dédié à la réalisation des nuages ou à la transition entre le décors et le fond du décor. Le dernier chapitre ouvre une piste pour utiliser l’informatique en complément de la peinture pour votre fond de décor.

Bien que en anglais le vocabulaire utilisé est très accessible et ne présente pas de difficulté particulière à la compréhension.

Le grand nombre d’illustrations justifient a elles seules l’achat de ce livre.

Dans chaque chapitre une série de photos mettant en application les conseils qu’il enseigne et présente d’une manière très claire.

Après avoir lu avec grand intérêt ce livre je vous recommande donc son achat si vous souhaitez réalisez des fonds de décors comme un peintre professionnel

Acheter ce livre sur Amazon