Mes réseaux : le réseau fixe et historique

Il s’agit de mon plus ancien réseau encore construit. Il est composé de plusieurs parties.

– La partie historique
– Le dépôt
– La gare cachée
– La gare terminus

La partie dite historique

Cette section de mon réseau de dimension 3,7*1m a été construite il y a plus de 10 ans dans le but d’être un réseau d’exposition. Composée de 4 modules cette section basée sur un ovale à voie unique représente une petite gare dans la région Normande. A l’opposé de la gare il y a une gare cachée de 4 voies qui permet de varier les circulations. J’ai beaucoup appris avec la construction de cette section sur le plan du décor, de la pose de la voie et électrique.

Le hasard d’un déménagement a fait que j’ai pu uniquement conserver ce réseau. J’ai donc cherché à agrandir celui-ci et après de nombreux projets tous plus ou moins avortés je suis arrivé au projet actuel.

Quelques photos de cette partie du réseau :

Quartier de la gare
Mariage à la chapelle
Passage à niveau
Vue d’ensemble des modules
Champ de vaches Normandes
Ferme Normande

La première extension que j’ai réalisée avec succès a été l’intégration d”un dépôt avec une grande plaque tournante de 24m. Le modèle choisi est la plaque Fleischmann pour sa fiabilité et sont fonctionnement parfait.

J’ai donc construit un dépôt sur 0,6*1,05m + une petite extension en triangle de 0,8m de long.
Le dépôt reproduit est un dépôt mixte avec principalement des installations diesel.
Dans cette surface il y a un grill avec voie d’entrée et 3 de sorties.
Le décor est en cours de réalisation sur cette partie.

Le dépôt dans son état actuel, le décor reste à finir

La seconde extension construite est un ensemble de modules permettant au réseau complet de former un U.
Il y a en tout 3 modules de 1,2 m*0,6 m. Le décor est bien entamé sur ces différents modules mais non achevé.
Le premier module est composé d’une annexe traction de taille symbolique avec un embranchement particulier représentant une installation de chargement de wagons citernes. Une halte voyageurs est aussi installée.

\

Dans le prolongement un module courbe est installé permettant de rejoindre les deux modules suivant formant la fin du U.
Les deux derniers modules sont une gare terminus librement inspirée avec un relief assez tranché puisque le décors de fond de l’entrée de gare bénéficie d’un mur de soutènement. La gare de faible importance est tout de même composée de plusieurs voies de débord marchandises et voyageurs.

La ferme sur la colline en entrée de gare
Ambiance nocturne avec une animation Autrichienne dans la ville
Animation dans le quartier de la Gare
Des danseurs dans le quartier de la gare
Champ de vignes et la chapelle
Halle à marchandise en gare

Un prolongement est prévu pour la voie de manière à rejoindre la gare souterraine et boucler le réseau.

Ma dernière construction au réseau est la gare souterraine -non décorée-, elle a été conçue et construite après le reste du réseau. Construite sous le réseau au niveau du sol, elle a ensuite été montée en place.  Cette gare prévue pour être automatisée me pose cependant des problèmes actuellement. J’ai en effet voulu utiliser un système qui semble-t-il n’est pas compatible avec le digital, il va donc falloir que je change de système. Compte tenu du fait que mon réseau est exploité en digital je vais donc m’intéresser à une informatisation de cette zone avec un système digital compatible avec ma centrale Lenz.

La pente d”accès et de sortie vers cette gare respecte une pente de 3% au maximum.

Ce réseau bien que presque achevé – sauf pour le décor où il reste énormément de détails à faire surtout pour le dépôt- m’a beaucoup appris. En effet les différents problèmes électriques m’ont appris qu’il est vraiment important d’apporter un très grand soin à la pose de la voie. J’ai aussi du reprendre une courbe pour corriger une sortie de courbe trop violente qui causait de nombreux déraillements. Mais ce réseau me permet aussi de progresser régulièrement dans mes techniques de décor. Les choix faits au tout début de la construction sont cependant très pertinents comme la structure de mes modules qui est durable, y compris suite à des stockages dans des conditions mauvaises.

Actuellement je suis occupé par la construction d’un module qui s”intégrera dans un ensemble modulaire construit dans le cadre de mon forum.

Mes réseaux : Le concept micro module

Dans cet article je vais vous présenter en détail, mon premier micro-réseau.

Le thème retenu pour ce réseau est un dépôt de locomotive dans le sud-ouest avec les machines de type midi.
La surface occupée par ce réseau est la suivante : 150*30cm + coulisse amovible.
Pour construire ce premier micro-réseau j’ai employé des techniques simples que j’avais jusque ici utilisées sur des réseaux de plus grande taille.

Un module basé sur une planche en contreplaqué avec un tour en tasseau. Sur cette base il a été construit un coffre pour le fond du décor et l’installation de  l’éclairage tout en facilitant le transport de l’ensemble.
J’ai fait le choix de poser directement la voie sur la planche. Etant dans un dépôt, l’installation de liège me semblait superflue – j’ai regretté ce choix ultérieurement par rapport au bruit de roulement plus important mais restant tout de même contenu- Comme pour un réseau classique j’ai commencé par poser la voie, puis faire l’électricité. Le ballastage a été ensuite l’opération suivante.

Suite à cela j’ai commencé à installer les différents éléments du décor pour texturer le fond du décor et le sol. J’ai réalisé le jardin ouvrier a posteriori, tout comme l’implantation des véhicules et personnages, sans oublier les leviers d’aiguillage.

Le bilan que je tire aujourd’hui de ce réseau est que sur le plan du décor, il m’a permis de me faire la main sur la manière de traiter une petite surface avec le plus grand soin. Cependant le plus gros problème rencontré a été le choix de la voie, j’ai voulu installer de la voie fleischmann modèle. Jusque ici tout va bien, sauf que j’ai commis l’erreur que je paye encore aujourd”hui sur le plan électrique de ne pas prendre des aiguillages avec un coeur alimenté. Les plantages de locomotives circulant à faible vitesse sur un réseau de manœuvre sont donc nombreux. Un tel comportement fait perdre une partie de l’intérêt que l’on peut avoir à exploiter le réseau. Autrement je pense que le choix d’un dépôt est tout à fait intéressant pour permettre et justifier la présence de machines plus nombreuses que sur une zone industrielle par exemple.

J’ai bien essayé de réalimenter certaines zones ; la situation s’en est trouvé améliorée, mais reste tout de même mauvaise. Aujourd’hui, fort de cette expérience, j’ai plusieurs projets toujours dans le domaine du micro-réseau.

J’ai aussi pris la dure décision de détruire ce micro-module suite à un déménagement.

Voici des photos de ce premier module qui fait donc partie de l’histoire.

error: Ce contenu est protégé !