Mes réseaux : Le concept micro module

Dans cet article je vais vous présenter en détail, mon premier micro-réseau.

Le thème retenu pour ce réseau est un dépôt de locomotive dans le sud-ouest avec les machines de type midi.
La surface occupée par ce réseau est la suivante : 150*30cm + coulisse amovible.
Pour construire ce premier micro-réseau j’ai employé des techniques simples que j’avais jusque ici utilisées sur des réseaux de plus grande taille.

Un module basé sur une planche en contreplaqué avec un tour en tasseau. Sur cette base il a été construit un coffre pour le fond du décor et l’installation de  l’éclairage tout en facilitant le transport de l’ensemble.
J’ai fait le choix de poser directement la voie sur la planche. Etant dans un dépôt, l’installation de liège me semblait superflue – j’ai regretté ce choix ultérieurement par rapport au bruit de roulement plus important mais restant tout de même contenu- Comme pour un réseau classique j’ai commencé par poser la voie, puis faire l’électricité. Le ballastage a été ensuite l’opération suivante.

Suite à cela j’ai commencé à installer les différents éléments du décor pour texturer le fond du décor et le sol. J’ai réalisé le jardin ouvrier a posteriori, tout comme l’implantation des véhicules et personnages, sans oublier les leviers d’aiguillage.

Le bilan que je tire aujourd’hui de ce réseau est que sur le plan du décor, il m’a permis de me faire la main sur la manière de traiter une petite surface avec le plus grand soin. Cependant le plus gros problème rencontré a été le choix de la voie, j’ai voulu installer de la voie fleischmann modèle. Jusque ici tout va bien, sauf que j’ai commis l’erreur que je paye encore aujourd”hui sur le plan électrique de ne pas prendre des aiguillages avec un coeur alimenté. Les plantages de locomotives circulant à faible vitesse sur un réseau de manœuvre sont donc nombreux. Un tel comportement fait perdre une partie de l’intérêt que l’on peut avoir à exploiter le réseau. Autrement je pense que le choix d’un dépôt est tout à fait intéressant pour permettre et justifier la présence de machines plus nombreuses que sur une zone industrielle par exemple.

J’ai bien essayé de réalimenter certaines zones ; la situation s’en est trouvé améliorée, mais reste tout de même mauvaise. Aujourd’hui, fort de cette expérience, j’ai plusieurs projets toujours dans le domaine du micro-réseau.

J’ai aussi pris la dure décision de détruire ce micro-module suite à un déménagement.

Voici des photos de ce premier module qui fait donc partie de l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *