Le retour des locomotives à vapeur en gare de l’Est

Chose exceptionnelle depuis la fin de l’époque de la vapeur il y a maintenant 40 : pour les journées du patrimoine et les 100 ans de la rotonde de Longueville, l’AJECTA à organisé un événement exceptionnel.

En effet vendredi dernier -16 septembre 2011- il est arrivé en gare de Paris-Est un train très spécial ; train en Provenance de Toulouse via Limoge, Orléans et la ceinture parisienne. Il est arrivé en Gare de Paris-Est tiré par une 040 DE en livrée d’origine.

Suite à cela, une longue attente a commencé pour voir le duo de locomotives à vapeur annoncé, à savoir deux 141R (la 840 au fioul et la 420 au charbon).

Mais passons au récit de cet après midi hors du commun.

Tout à commencé par une info comme quoi des 141R allait passer en gare. J’ai eu la chance de pouvoir passer mon vendredi après midi en gare et attendre ces machines.

Durant mon attente j’ai vu tout les travaux de changement d’un démontage aiguille en gare pour réaliser des travaux d’assainissement. Ils sont assez impressionnants car neutralisant deux voies à quais. Une pour le train de travaux et l’autre pour l’évolution de l’engin rail-route : une pelle mécanique

Déplacement d’un aiguillage en gare

 

Déplacement d’une aiguille en gare

La vidéo suivante montre le départ du train de travaux de la gare de l’est :

J’en ai aussi profité pour faire une jolie brochette de photos et de vidéos de mouvements en gare, que cela soit des compositions classiques ou exceptionnelles.

AGC champagne ardenne en gare

Mouvement d’AGC dans l’entrée de la gare :

Je ne résiste pas à vous montrer une vue des voies banlieue de Paris Est

Situation de la gare de l''Est principalement les voies banlieues
Situation de la gare de l’Est principalement les voies banlieue

Mouvement simultané d’entrée sortie en gare :

Départ d’un train TER/Inter-cité :

BB 15000 en manœuvre de mise en tête

La machine sort de la voie où elle été stockée :

Avant, le départ en vidéo :

BB 17066 en voyage en pousse d’une rame RIB entre en gare de l’est

Une des composition étonnante du jour :

BB67400 fret utilisé pour tracté une rame RIB de banlieue

Et une composition plus courante :

CC72100 en manœuvre

Mise en place d’une rame avec une CC72100 en queue :

Le train spécial qui est arrivé en gare sur le coup de 15h (avec déjà 30minutes de retard) n’est reparti que vers 18h20 en attendant, il a bien fallu assurer le trafic.
Ici un dilemme d’exploitation, à savoir, recevoir un TGV en UM sur une quai trop court de Banlieue (le quai où le TGV est à quai est a peu près aussi long que celui visible à gauche de la photo, soit 1/2 rame hors quai.
Les voyageurs ont donc du remonter la rame pour pouvoir sortir :

Un TGV en UM c’est long !!!

 

Un TGV en UM c’est long !!! Plus long que le quai banlieue

Un reflet du soleil couchant sur un ICE 3 en gare :

Un ICE3 en gare de l’est avec le reflet du soleil couchant

Mais revenons au sujet principal, à savoir le train spécial.

Tout d’abord son arrivée en gare sur le coup de 15h, tracté par une 040DE

Quelques photos du trains :

040DE en tête du train en gare de l’Est

 

Une voiture ambulance du type OCEM 2e classe

Puis le moment clé et attendu : l’arrivée des machines à vapeur de type 141R, puis leur départ :

Les paparazzi prennent en photo la 141R 420 entrain de refouler en gare de Paris EST

 

Le TGV et la foule attend les 141R en gare de Paris Est

 

141R420 entrain de refouler en gare de Paris Est sur fond de TGV

 

141R420 entrain de refouler en gare de Paris Est

 

Traverse de tamponnement du tender de la 141R420

 

Equipe de conduite de la 141R420

 

Flanc de la 141R 840

 

141R 840 fioul en gare de l’Est

 

141R 840 entouré de TGV en gare de l’Est

 

141R prête au départ comme au bon vieux temps

 

141R 840 juste après l’accostage de la rame historique, la foule se presse autour de la machine

 

Une 141R ça fume, déjà que les riverains se plaignent des CC72000 et autres diesels je préfère pas imaginer leur réaction

La vidéo du refoulement des machines en gare :

La vidéo du départ des machines :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *