Mise en ligne de l’académie Espace Train Miniature

Aujourd’hui c’est un grand jour pour moi, en effet je viens de mettre en ligne l’académie Espace Train Miniature.

Laissez-moi tout d’abord vous expliquer le concept de cette académie. Le but avec l’académie, c’est de proposer à ceux qui le souhaitent d’aller plus loin dans leur pratique du modélisme, de gagner du temps, de bénéficier de toutes les astuces que je connais et que je prend le temps de partager sous forme de vidéos, d’audio ou encore de texte.

Vous allez me dire, pourquoi le faire sous forme d’une académie, simplement parce que je souhaite regrouper en un seul endroit l’ensemble du savoir que je souhaite transmettre. Mais aussi car j’essaye de faire une synthèse de tout ce que j’ai pu apprendre pendant les nombreuses années de pratique du modélisme dans le but de vous aider à gagner du temps et à progresser plus vite. Oui c’est un service qui sera payant, mais c’est un prix qui sera le plus contenu possible dans le but d’une part de couvrir les frais (lié au site et aux plateforme utilisé) mais également de permettre de vous garantir une qualité.

Rassurez-vous, le site continuera de mettre à disposition un grand nombre d’astuces sous forme d’articles gratuitement, j’ai juste créer l’académie pour essayer de répondre au sollicitations parfois très nombreuses par email qui me demande de l’aide sur un point précis. J’essaye d’y répondre dans la mesure du possible mais devant la récurrences des questions il me semble pertinent d’essayer d’apporter une réponse plus globale.

Au jour d’aujourd’hui, la première formation en ligne est une formation qui vous permet d’apprendre à digitaliser vous mêmes vos locomotives. Le prochain contenu à venir sera un contenu concernant la conception du plan de votre réseau.

N’hésitez pas à m’aider en me suggérant du contenu.

Les réseaux qui sont en cours de construction

Suite à l’aménagement de l’une des plus belles pièces de la maison pour construire le réseau. Oui j’apprécie les belles charpentes. Même si cette dernière comporte une contrainte que je n’ai pas souhaité modifié préférant m’en servir le plus intelligemment possible à savoir une poutre en plein milieu du passage à 4m du fond de la pièce.

J’ai fait le choix de construire 2 réseaux totalement indépendant l’un de l’autre sur 2 thèmes totalement différent.

J’ai donc tout d’abord défini le premier plan de réseau qui a pour contrainte de réutiliser les modules du PK309 et l’approche de Paris-Bastille que vous connaissez pour les avoir vu sur ce site et peut être ailleurs. Je voulais pour ce réseau pouvoir faire circuler mes nombreux trains français et ayant un faible pour la région midi et ses vielles locomotives, j’ai fait le choix de placer le thème du réseau dans cette zone géographique sans forcément reproduire un site particulier.

Le concept du réseau est un double ovale avec quelques voies de garages + les 2 modules intégré dans ce double ovale. Le projet est d’automatiser ce réseau avec l’aide de l’informatique et du digital pour permettre une exploitation automatique avec plusieurs trains en circulation en simultané. Je me suis offert le luxe d’installer une 3e voie pour permettre quelques manoeuvres de train.

Schéma de concept du réseau sur le thème du midi. Surface alloué environ 4x4m

Aujourd’hui ce réseau a été commencé mais devant modifier significativement le module de l’approche de Paris Bastile, j’ai arrété la pose de la voie pour me concentrer sur l’autre réseau que je vais maintenant vous présenté.

Le réseau sur le thème américain. Je suis tombé dans ce thème d’intérêt pour plusieurs raisons, d’une part suite à plusieurs voyages dans ce pays j’ai eu envie d’avoir quelques souvenir miniature de leur trains, pour enfin découvrir avec intérêt que l’exploitation d’un réseau avec ces matériels est quelque chose qui m’attire beaucoup. Mon objectif me rapprocher d’un jeu de société en reproduisant le fonctionnement d’une compagnie de chemin de fer. J’ai choisi comme thème pour se réseau le nord Ouest des USA dans la zone des montagnes Rocheuses d’évoquer un bout de la ligne entre Seattle et Chicago proche de la frontière avec le Canada.

La surface alloué à ce réseau est de 6x4m la forme du réseau est un ovale simple pour permettre la circulation des trains, un pont basculant facilite l’accès au réseau, il se développe sur 2 niveaux avec des pentes. La conception du plan m’a pris énormément de temps compte tenu de mes souhaits d’optimiser au maximum le potentiel d’exploitation tout en prenant en compte mes contraintes de place, et de souhait.

J’ai par exemple porté un grand soin à implanter stratégiquement les coulisses ainsi que les différentes industrie qui vont générer le trafic sur le réseau. A terme ce réseau aura pour but de circuler un certain nombre de fois par an avec différents opérateurs pour lui donner vie. Actuellement l’état d’avancement de ce réseau est à la fin de la pose de la voie et au câblage électrique. Ce réseau est également une plateforme de test pour tester différentes techniques de construction. Par exemple pour certaines parties j’ai utilisé comme base du polystyrène extrudé à la place du bois. J’aurai l’occasion de revenir sur ces choix.

Lorsque je vous parlerai plus en détail de la construction de chaque réseau.

Place au plan de principes de ce réseau découpé en plusieurs images pour des problèmes de mise en pages :

Plan global
Plan de la coulisse principale visible, qui sera le point de cassure pour l’exploitation de l’ovale en situation multi-opérateur
Cette zone se situe sous le réseau Européen en grande partie construite dans des Etagères IVAR de chez Ikea
Zone du port
Zone de montagne avec beaucoup de relief et peu de voies
Ville de montagne qui est connecté au Canada via un Ferry

La suite au prochain épisode avec le début des explications sur la construction.

Les possibilités de l’informatisation du réseau

Certains d’entre vous connaissent peut-être Renaud Yver.
C’est un modéliste de talent qui a publié il y a quelques temps (3ans pour être exact mais je l’avais loupé à l’époque) une vidéo résumant bien les différentes étapes nécessaire à l’informatisation du réseau, ainsi que les possibilités qui sont offerte par ce dernier une fois l’ensemble terminé.

Le logiciel utilisé, Train Controler (qui bénéficie d’une traduction française bénévole) est disponible pour la modique somme de 400 à 600€ suivant la version pour les utilisateurs de Windows uniquement. La version d’entrée de gamme est trop limité malgré sont prix de 200€.

L’intérêt de cette vidéo est de montrer au plus grand nombre les étapes nécessaire pour informatiser le réseau.

Ces dernières sont à la porté de tout un chacun qui se donne le temps et qui a envie d’apprendre.

Le résultat montré dans cette vidéo est quelque chose qui ne peut s’obtenir que avec de longue heures de programmation et de test du logiciel une fois le réseau construit.

Il est par exemple nécessaire de programmer finement chaque locomotive dans le logiciel. Ce qui prend facilement 1h par locomotive.


Maintenant vous avez les éléments en mains pour prendre la décision de ce que vous souhaiter faire avant de vous lancer, car si ce qu’il montre vous fait peur et vous semble insurmontable, il vaut parfois mieux s’abstenir que d’aller à la catastrophe.

La conséquence est qu’il vous sera potentiellement nécessaire de revoir à la baisse vos ambitions.

C’est à vous de bien réfléchir où vous voulez vous rendre avec votre réseau et surtout y trouver du plaisir tant dans la construction que surtout dans son utilisation ou le jeu qu’il vous permettra une fois abouti et c’est cela le plus important.

Comment limiter le bruit de roulement des trains

Alain, m’a questionné, au sujet d’une manière de limiter le bruit de roulement de ses trains qu’il trouvait « fort » et « métallique » après avoir ballasté mon plan de roulement en liège.

Il avait prévu de me faire un retour de sur ces recherches suites aux quelques pistes que j’avais pu lui fournir, à savoir que le bruit pouvait venir de l’utilisation de la colle à bois.

Après recherche sur le net et essais, il s’avère que la colle à bois (il a utilisé de la colle Sader Rapide mais le problème est le même avec d’autres marques) crée un collage trop rigide qui transmet les bruits de roulement au plateau et « court-circuite » l’effet amortisseur du liège.

La problématique semble d’ailleurs bien connu.

Alain a trouvé chez un revendeur français : Maketis des colles qui restent flexibles comme Anita Decor ou Unique Scenery Minitec.

Il a ensuite poursuivi mon ballastage en le réalisant de la manière suivante : 

  • Semelle isophonique 6 mm Unique Scenery (réf. 58-6330-00) + Colle flexible Voie et Universelle (réf. 59-0022-00) – www.scenery-shop.com (site hollandais)
  • Pose voie flexible Peco à plots (il est en 3 rails) avec pointes provisoires
  • Ballastage avec ballast Minitech Pierre Rhyolit (réf. 51-9021-04) + colle flexible (réf. 59-0332-00).

Le résultat est impeccable et le bruit sans commune mesure avec la portion collée précédemment, presque aussi silencieux que lorsque j’avais posé la voie sur liège non ballastée non collée.

Les produits ne sont pas gratuits mais ça passe parce que je n’ai pas un grand réseau.

Alain, pense tout vient de la colle et qu’il aurait obtenu le même résultat avec une semelle liège et un autre ballast. 

Pour info, sur les portions cachées, il utilise du liège en rouleau disponible en magasin de bricolage 4 mm, voie pointée tous les 10-20 cm non collée non ballastée. Le liège est collé à bois. Pas de bruit, pas cher.

En espérant que l’expérience de Alain puisse servir à ceux qui souhaitent réduire le bruit de leur train.