Choisissez votre voie HO pour prendre un bon départ

Vous êtes perdu devant autant de type de voie différent ?

Vous avez besoin d’aide pour faire un choix.

Nous allons tout de suite, choisir la bonne voie pour prendre un bon départ dans la construction de votre réseau.

Aujourd’hui, il sera question de la voie HO.

Le code de la voie c’est quoi ?

Le code d’une voie est le terme utilisé pour définir la hauteur du rail qui sera utilisé dans la voie.

Les principaux codes utilisés en Europe par les fabriquant industriel pour le HO sont :

  • Le code 100 : hauteur du rail de 2,5mm : hauteur historique sur laquelle l’ensemble du matériel roulant fonctionne.
  • Le code 83 : hauteur du rail de 2,1mm : à réserver au matériel roulant moderne (à partir de 1990)
  • Le code 75 : hauteur du rail de 1,9mm : à réserver au matériel roulant moderne ( à partir de 1990)

Si vous avez du vieux matériel, il est conseillé de rester sur du code 100. Bien que ce dernier soit un peu plus gros et moins esthétique la qualité de roulement sera garantie pour l’ensemble du matériel roulant.

Il est par contre plus aisé de faire circuler du matériel ancien sur du code 75 que sur du code 83 pour des raisons assez mystérieuses.

Sur sur marché nous trouvons les fabricants suivant :

Roco :

La voie Roco est assez typé germanique. C’est donc un petit défaut pour les modélistes français. La voie est de très bonne facture. Les moteurs d’aiguillages de la marque sont visible car sur les côtés de l’aiguillage. Il est possible d’utiliser d »autres moteurs.

  • Voie Geoline code 83 : voie avec ballast plastique rigide distribué avec les coffrets de départ
  • Voie Roco line code 83
  • Voie Roco 2,5mm (code 100)
  • Voie Roco line avec ballast souple code 83 (disponible uniquement d’occasion)
  • Voie HOe : traverse bois.

Peco :

Il s’agit du leader sur ce marché avec un très large choix de voie et d’aiguillages. C’est le choix par excellence pour faire votre réseau.

  • Voie code 100 : traverse bois et béton monobloc
  • Voie code 75 : traverse bois, béton monobloc et acier
  • Voie code 83 (type US) : traverse bois et béton monobloc
  • Voie HOe : traverse bois
  • Voie HOm : traverse bois

Peco produit de nombreuse variante de voie permettant de pratiquer de l’échelle N jusqu’au II

Piko :

Il s’agit d’une voie sans ballast à traverse bois en code 83

Il s’agit d’une voie rencontré dans les coffrets de départ de la marque, elle a de bonne qualités mais n’est pas plus économique que la voie Peco.

Fleischmann :

La voie est ici encore de type Germanique. La voie modèle n’est plus produite suite au rachat de la marque par Roco. Les aiguillages sont assez fragile dans le temps.

  • Voie Modèle : code 100 encore disponible d’occasion
  • Voie Profi : code 100 avec ballast fin toujours produite : la plus belle voie avec ballast intégré du marché mais aussi la plus chère

Marklin/Trix :

Cette voie est principalement réservé aux personnes avec du matériel 3 rails. La voie Trix équivalente à la voie C mais sans le 3 rails est avec ballast.

  • Marklin C : voie avec ballast version 3 rails
  • Marklin K : voie sans ballast version 3 rails
  • Marklin M : voie Métal disponible uniquement d’occasion version 3 rails
  • Voie Trix : équivalent à la voie C mais en version 2 rails

Tillig :

Voie HOe, HOm et en code 83 de type germanique

La voie Tillig est de très bonne facture et très utile pour ceux qui veulent des configurations assez inédite notamment pour intégrer de la voie HOe/HOm dans de la voie HO normale.

Bemo :

Fabrique uniquement de la voie pour le HOm

Cette voie est très chère même si elle est très jolie.

Maintenant nous avons tous les éléments pour choisir la voie à utiliser.

Si vous n’avez encore aucuns éléments de voies ne réfléchissez plus foncer chez Peco vous aurez le meilleurs rapport qualité/prix du marché.

J’utilise cette marque de voie depuis des années et tout se passe à merveille avec.

 Autrement : il vous faudra essayer de coller au mieux à votre voie existante si vous souhaiter la conserver.

Par ordre de préférence les voies à utiliser sont :

 

  • Peco
  • Roco/Tillig
  • Piko

Et le code de la voie dans tout cela ?

Si vous n’avez aucun matériel trop ancien datant des années 70-80 ou plus ancien, vous pouvez passez sans risque sur du code 75 ou 83. Plus la voie est finie plus cette dernière est esthétique.

Si vous avez un doute acheter un coupon de rail et un aiguillage pour réaliser le test.

A noter :

Il est possible de réaliser des transitions entre les différents code de voie. Il existe de systèmes spécifiques pour faire cela.

Peco propose un kit d’éclisses pour passer du code 75 vers du code 100 ou 83.

Roco propose des éclisses pour passer du code 100 vers du code 83.

Réaliser un canal, l’exemple du PK 309

Je vous propose de revenir aujourd’hui sur l »un des éléments de décor constituant le module PK309.

Il s’agit du canal qui est enjambé par la voie ferré.
La réalisation de ce canal est une première pour moi. Je vais décrire mon expérience.

Pour commencer, le matériel nécessaire :
– de la résine realistic water de woodland scenic
– du carton de calendrier
– du balsa
– de la peinture : gris, rouille et vert vase ( j’ai utilisé la couleur uniforme russe de la gamme model color)

Les étapes de réalisation :

La zone qui recevra le canal
Essai avec la péniche

Commencer par préparer un support lisse. Ensuite découper des morceaux de cartons. Pour représenter les palplanches en métal.

Du carton de calendrier pour réaliser la base des palplanches

Découper dans du balsa des sections de 1cm de long par la hauteur du carton. Sur chaque section il faut réaliser des angles en biais pour simuler la liaison des sections de palplanches entre elles.

Les jonctions de palplanches en balsa, les angles sont cassés pour les jonctions de palplanches

Installer avec régularité les éléments en bois.

Mise en place des jonctions de palplanches
Mise en place des palplanches

Peindre les bords du canal en gris. Puis ajouter de la rouille et les traces d’écume dans les angles.

Peinture du fond du canal et des palplanches

Ensuite peindre le support de la résine avec la couleur souhaité j’ai choisi pour ma part un vert vase sombre.

Le canal est prêt à recevoir la résine

Une fois sec préparer des barrières temporaires en extrémité des zones où se déroule la coulée de résine. Les barrières sont à fixer bien solidement avec des serres joints pour éviter toute fuite de la résine. Celle-ci, comme tout liquide s’incruste partout.

Barrage pour préparer la coulée de résine

Une fois cela fait vous pouvez couler la résine. Pour ma part j’ai réalisé deux couches de 1mm avec un séchage entre chaque de 24h sans poussière.

Le canal prêt à recevoir sa péniche
Vue d’ensemble avant mise en place de la péniche
La péniche est en place

Voila ce n’est pas plus compliqué que cela.

Comment réaliser un fond de décor

Le fond de décor d’un réseau un sujet complexe. Certains n’osent pas en installer un de peur de ne pas savoir comment le décorer.

Je pense que la présence d’un fond de décor est quelque chose d’indispensable en modélisme.

Avec l’éclairage il s’agit d’un élément essentiel pour faire passer votre réseau dans une autre dimension.

La présence d’un fond de décors permet de délimiter votre réseau est lui donne un attrait supplémentaire.

Ok mais je met quoi sur le fond de mon décor ?

Certains utilisent des images imprimé c’est une solution mais qui peut être fastidieuse mais les progrès de l’informatique vont dans le sens de vous simplifier la vie sur le sujet.

Le strict minimum est d’appliquer une couche de peinture bleu. Ensuite à partir de cette couche de base il est nécessaire de voir et de travailler comme sur un tableau représentant un paysage.

Oui mais tout le monde n’est pas peintre. C’est là où Mike Danneman intervient.

Cet artiste et modéliste américain a publié un ouvrage qui peut vous apporter la solution. « Painting Backdrops for your model railroad » en français « la peinture des fonds de décors pour votre réseau de train miniature » est justement là pour vous aider.

C’est un livre didactique très fortement illustré avec 200 photos pour seulement 80 pages !

Il commence par expliquer un peu de théorie et les techniques essentielles pour vous convaincre d’installer un fond de décor, ensuite comment le construire et le matériel indispensable pour peindre ce dernier.

Puis il passe en revue cinq exemples de fond de décors différent les exemples sont d’inspiration américaine allant des montages de l’est au désert en passant par le thème urbain.

Ces exemples sont universel et reproductible pour n’importe quel modéliste quelque soit le thème de son réseau.

Un Chapitre entier est dédié à la réalisation des nuages ou à la transition entre le décors et le fond du décor. Le dernier chapitre ouvre une piste pour utiliser l’informatique en complément de la peinture pour votre fond de décor.

Bien que en anglais le vocabulaire utilisé est très accessible et ne présente pas de difficulté particulière à la compréhension.

Le grand nombre d’illustrations justifient a elles seules l’achat de ce livre.

Dans chaque chapitre une série de photos mettant en application les conseils qu’il enseigne et présente d’une manière très claire.

Après avoir lu avec grand intérêt ce livre je vous recommande donc son achat si vous souhaitez réalisez des fonds de décors comme un peintre professionnel

Acheter ce livre sur Amazon

Mes réseaux : le module FTM le PK309

Dans le cadre du forum auquel je participe, à savoir le forum FTM. Un projet ambitieux de réseau modulaire a été lancé. La première exposition de ce réseau se déroulera les 11, 12 et 13 Novembre 2011 à Ciney en Belgique.

L’objectif est de construire un réseau compatible au format des expositions. Chaque membre de forum fournissant un ou plusieurs modules.

Il s’agit d »un réseau qui sera exploité 100% en digital avec un contrôle informatique. Actuellement, le réseau est exploité en digital simple sans commande informatique.

L’histoire de ce module débute à l’hiver 2010 où je découvre l’existence d »une ligne relativement méconnue. Il s’agit de la ligne Paris Bastille jusqu’à Verneuil l’étang. Cette ligne au départ de Paris dessert la banlieue sud-est de Paris. Aujourd’hui la ligne a été réutilisée entre Vincennes et Boissy-Saint-Léger pour créer une branche du RER A ; très vite je deviens fasciné par cette ligne dont il existe relativement peu d’informations disponibles.

Je décide alors de renoncer à la reproduction d »un module sur le thème de la région du midi qui m’est aussi chère de par ma famille. Mais reproduire un élément de cette ligne est aussi une manière de rendre hommage à l’un de mes grands-pères qui a travaillé dans les ateliers de l »est de la France pour la SNCF.

Finalement, ce module est issu de l’atmosphère du midi avec une péniche qui traverse un canal pouvant tout à fait se rencontrer dans le midi ou sur la ligne de la bastille. Sans oublier pour autant que c’est l »ambiance de la ligne de la bastille qui y est majoritaire.

Je suis aujourd’hui fier de vous présenter le résultat du module fini après un peu moins de 1 an de travail.

Je vous propose de vous faire vivre cette année de travail via une vidéo retraçant la construction du module.


En espérant vous voir nombreux à Ciney.

Reportage : Une visite à Rambolitrain

Le week-end dernier, j’ai été visiter le musée de Rambolitrain, situé à Rambouillet en région parisienne — jusque ici quel scoop — il est cependant plus intéressant de s’intéresser en détail à ce qu’on trouve dans ce musée.

Bien que cela sorte quelque peu du thème de ce blog, je pense que des idées pour vos futurs décors sont à pêcher dans un réseau tel que celui-ci.

En effet, le niveau de détail est très bon dans l’ensemble. Pour n’en citer qu’un qui m’a le plus marqué, la présence des grappes de raisin dans les vignes est un vrai travail d’orfèvre.

Tout d’abord il y a une collection de vieux matériel ferroviaire à l’échelle O, principalement en métal. C’est très intéressant d’un point de vue historique et permet de s »instruire sur le sujet. Quelques trains sont présents à l »échelle HO.

La partie la plus impressionnante étant bien sûr le réseau à l’échelle O situé au dernier étage de la maison qui sert de musée.

Ce réseau est dans l »ensemble avec un décor très beau et très détaillé, mais une chose m’a frappé : je n’ai pas ressenti l’âme de ce réseau. Ni le plaisir que l’on peut avoir à passer des heures devant en se sentant retourné en enfance, ébahi par un réseau immense en tour de pièce.

Je suis donc ressorti après environ 1 h de visite en restant sur ma faim d »une ambiance ferroviaire inoubliable — l’ambiance doit être meilleure en présence du train de jardin autour de la maison durant la saison — et la vitesse des trains n’aide pas à sentir cette ambiance — et n’aide pas le photographe dans son travail.

L’un des points manquant pour moi sur le réseau est l’animation par des mouvements : jeux de lumière, personnage, véhicule, rien de tout cela n’est en place. Le réseau, hormis les trains, est totalement statique— dommage pour l’échelle où il est possible de faire beaucoup !

Je vous livre tout de même un reportage photo de ce réseau qui reste beau malgré la déception que j’ai eue lors de ma visite et permet tout de même de passer un bon moment.

Reportage le Miniatur Wunderland partie 7 : L’aéroport

Le programme du jour est la poursuite de la visite du Miniatur Wunderland avec l’aéroport de Knuffingen dont l’ouverture est toute récente.

L’impression rendue par l’ensemble de la zone est d’un réalisme à couper le souffle. L’affluence autour de l’aéroport n’a pas facilité mon travail de reporter tout en visitant. Il a fallu lutter de longues minutes pour réussir à avoir un angle de vue intéressant sur l »ensemble.

L’utilisation massive du car system pour animer l’ensemble de la zone permet d’avoir une intense circulation automobile. C’est ma seconde zone préférée ; mais c’est la zone la plus impressionnante à voir fonctionner.

Mais assez parlé passons maintenant aux photos et nombreuses vidéos sur cette section.

Reportage le Miniatur Wunderland partie 4 : L’Autriche

Aujourd’hui nous continuons une nouvelle fois notre visite du Miniatur Wunderland. Cette fois nous arrivons en Autriche : entre les montagnes, la neige et l’eau, l’activité est importante.

Comme vous allez le voir cette section ne manque pas de charme.

Mais place comme toujours aux photos et vidéo de cette section.

A très bientôt pour continuer le voyage

Reportage le Miniatur Wunderland partie 2 : Hambourg

Cet article est la suite du reportage au Miniatur  Wunderland en Allemagne.

Aujourd’hui, le programme est la section représentant Hambourg, la ville qui accueille le wunderland. Il s’agit d’une des premières sections du Wunderland ouverte ; les animations type car system sont donc peu présentes comparé à d’autres sections.

Passons tout de suite aux photos de cette section.

Voila c’est tout pour aujourd’hui à très vite pour la section suivante.