Accident ferroviaire à un passage à niveau en plein coeur de Toulouse

Toulouse a connu une journée bien remplie aujourd’hui. Ce matin, tout a commencé par la panne d’un transformateur électrique du réseau très haute tension privant jusqu’à 120 000 foyers d’électricité, mais cela n’a rien à voir avec le ferroviaire.

Ce soir, aux alentours de 18 h 30 une collision a eu lieu entre un train (triplette de X73500) et un poids lourd espagnol à un passage à niveau en plein cœur de Toulouse juste à côté de la gare des Arènes-St Cyprien sur la ligne Toulouse-Auch.

Le bilan est de 0 blessé et uniquement des dégâts matériels grâce à la chance ! Comme vous allez le voir sur les photos que j’ai prises sur place, le pire a été évité.

La maison sur la trajectoire du camion a juste perdu le mur de son jardin.

Les installations fixes du passage à niveau sont en bon état_un poteau tordu.

L’autorail à juste besoin d’un passage chez le carrossier.

Quand au camion la remorque est encore en très bon état ; le tracteur semble aussi en bon état.

Au final beaucoup de chance. Mais pourquoi cette chance ? Dans le cadre du projet de tramway Garonne (entre les Arènes et le centre de Toulouse palais de justice) une limitation temporaire de vitesse à 40 km/h est installée aux 3 passages à niveau en amont du passage à niveau ou à eu lieu l’accident. Le train bien que sorti de cette zone de ralentissement n’était pas à la vitesse maximale de la ligne à cet endroit ; il préparait de plus son arrêt en gare. La vitesse du choc a donc été plus faible que ce qu’elle aurait pu être dans le pire des cas.

Description générale du lieu de l’accident

Le chauffeur du poids lourd quant à lui s’est retrouvé bloqué sur le passage à niveau en manœuvrant pour tourner dans une rue à 90° juste après le passage à niveau. Le temps réglementaire d’annonce ne lui permettait pas de se dégager avant l’arrivée du train.

Itinéraire des véhicules

Voici quelques photos du résultat et aussi de l »important dispositif de secours :

du côté des pompiers :

— 3 VSAV (ambulances)

— 1 FTP (fourgon-pompe tonne avec option canon à eau sur le toit)

— 1 VSR (véhicule de secours routier)

— 1 véhicule PC

— 2 véhicules de liaison

du côté de la police :

— 5 voitures

Auxquels, il faut rajouter les véhicules d »urgence de GDF venus sur place au nombre de 2, ainsi que les véhicules du SAMU qui ont fait un court passage sur le site.

Et bien sûr, les équipes de la SNCF (matériel, infra, exploitation) et aussi France 3 qui a fait le déplacement.

La situation vue latérale
Vue de 3/4 de l’accident
La maison a eu très chaud !
Dispositif de secours et l’accident en fond
Le dispositif de secours envisage un cas bien moins favorable
La maison a eu très chaud encore plus sous cet angle !
Un gilet orange = 1 personne SNCF
Ambiance détendue chacun prend sa photo souvenir, ici, un pompier
Le chef d’incident local
Les dégâts une fois le train dégagé
Le chauffeur qui inspecte son camion
Vue d »ensemble du camion
Dégâts sur le côté du train_que des dégâts sur la carrosserie

Et en bonus de fin, quelques vidéos

La rame accidentée a été rapatriée sur Toulouse Matabiau sur le coup de minuit.

Mise à jour de nouvelles photos prises ce matin, de l’état du mur une fois le camion dégagé :

Le mur dans un sale état remarquez le parcourt à suivre pour un semi-remorque
Les fils électriques sont à l’air libre, le mur à bien souffert
Vue d’ensemble du passage à niveau